Documentation PHP

Portée des variables

La portée d'une variable dépend du contexte dans lequel la variable est définie. Pour la majorité des variables, la portée concerne la totalité d'un script PHP. Mais, lorsque vous définissez une fonction, la portée d'une variable définie dans cette fonction est locale à la fonction. Par exemple :

Exemple #1 Les variables sont locales à la fonction

<?php
$a 
1;
include 
'b.inc';
?>

Ici, la variable $a sera accessible dans le script inclus b.inc. Cependant, dans les fonctions définies par l'utilisateur, une nouvelle définition de cette variable sera donnée, limitée à la fonction. Toute variable utilisée dans une fonction est, par définition, locale. Par exemple :

Exemple #2 Les variables sont locales à la fonction (2)

<?php
$a 
1/* portée globale */

function test() {
    echo 
$a/* portée locale */
}
test();
?>

Le script n'affichera rien à l'écran car l'instruction echo() utilise la variable locale $a, et celle-ci n'a pas été assignée préalablement dans la fonction. Vous pouvez noter que ce concept diffère un petit peu du langage C dans lequel une variable globale est automatiquement accessible dans les fonctions, à moins d'être redéfinie localement dans la fonction. Cela peut poser des problèmes si vous redéfinissez des variables globales localement. En PHP, une variable globale doit être déclarée à l'intérieur de chaque fonction afin de pouvoir être utilisée dans cette fonction.

Le mot clé global

Commençons par un exemple avec global :

Exemple #3 Exemple avec global

<?php
$a 
1;
$b 2;
function 
somme() {
    global 
$a$b;
    
$b $a $b;
}
somme();
echo 
$b;

Le script ci-dessus va afficher la valeur 3. En déclarant globales les variables $a et $b locales de la fonction somme(), toutes les références à ces variables concerneront les variables globales. Il n'y a aucune limite au nombre de variables globales qui peuvent être manipulées par une fonction.

Une deuxième méthode pour accéder aux variables globales est d'utiliser le tableau associatif pré-défini $GLOBALS. Le précédent exemple peut être réécrit de la manière suivante :

Exemple #4 Les variables globales et $GLOBALS

<?php
$a 
1;
$b 2;
function 
somme() {
    
$GLOBALS['b'] = $GLOBALS['a'] + $GLOBALS['b'];
}
somme();
echo 
$b;
?>

Le tableau $GLOBALS est un tableau associatif avec le nom des variables globales comme clé et les valeurs des éléments du tableau comme valeur des variables. Notez que $GLOBALS existe dans tous les contextes, car $GLOBALS est un superglobal. Voici un exemple des super globaux :

Exemple #5 Les variables super globales

<?php
function test_global() {

    
// La plupart des variables pré-définies ne sont pas des "superglobales" et
    // requièrent le mot-clé 'global' pour être disponibles dans une fonction.
    
global $HTTP_POST_VARS;

    echo 
$HTTP_POST_VARS['name'];

    
// Les superglobales sont accessibles dans tous les contextes
    // et ne requièrent pas 'global'.  Les superglobales sont disponibles
    // depuis &php; 4.1.0 et HTTP_POST_VARS est de plus en plus
    // déprécié.
    
echo $_POST['name'];
}
?>

Utilisation des variables static

Une autre caractéristique importante de la portée des variables est la notion de variable static. Une variable statique a une portée locale uniquement, mais elle ne perd pas sa valeur lorsque le script appelle la fonction. Prenons l'exemple suivant :

Exemple #6 Les variables statiques

<?php
function Test()
{
    
$a 0;
    echo 
$a;
    
$a++;
}
?>

Cette fonction est un peu inutile car à chaque fois qu'elle est appelée, elle initialise $a à 0 et affiche "0". L'incrémentation de la variable ($a++) ne sert pas à grand chose, car dès que la fonction est terminée, la variable disparaît. Pour faire une fonction de comptage utile, c'est-à-dire qui ne perdra pas la trace du compteur, la variable $a est déclarée comme une variable statique :

Exemple #7 Les variables statiques (2)

<?php
function Test() {
    static 
$a 0;
    echo 
$a;
    
$a++;
}
?>

Maintenant, à chaque fois que la fonction Test() est appelée, elle affichera une valeur de $a incrémentée de 1.

Les variables statiques sont essentielles lorsque vous faites des appels récursifs à une fonction. Une fonction récursive est une fonction qui s'appelle elle-même. Il faut faire attention lorsque vous écrivez une fonction récursive car il est facile de faire une boucle infinie. Vous devez vérifier que vous avez bien une condition qui permet de terminer votre récursivité. La fonction suivante compte récursivement jusqu'à 10 :

Exemple #8 Les variables statiques et la récursivité

<?php
function Test()
{
    static 
$count 0;
    
$count++;
    echo 
$count;
    if (
$count 10) {
        
Test();
    }
    
$count--;
}
?>

Note: Les variables statiques doivent être déclarées comme dans l'exemple ci-dessus. Tenter d'assigner des valeurs à ces variables qui sont le résultat d'expressions causera une erreur d'analyse.

Exemple #9 Déclaration de variables statiques

<?php
function foo(){
    static 
$int 0;          // correct
    
static $int 1+2;        // faux  (car c'est une expression)
    
static $int sqrt(121);  // faux  (car c'est aussi une expression)

    
$int++;
    echo 
$int;
}
?>

Les références avec les variables global et static

Le Zend Engine 1, sur qui repose PHP 4, implémente les options static et global pour les variables, en terme de référence. Par exemple, une vraie variable globale est importée dans un contexte de fonction avec global. Cette commande crée en fait une référence sur la variable globale. Cela peut vous mener à des comportements inattendus, par exemple :

Exemple #10 Les variables statiques et les références

<?php
function test_global_ref() {
    global 
$obj;
    
$obj = &new stdclass;
}

function 
test_global_noref() {
    global 
$obj;
    
$obj = new stdclass;
}

test_global_ref();
var_dump($obj);
test_global_noref();
var_dump($obj);
?>

L'exemple ci-dessus va afficher :

NULL
object(stdClass)(0) {
}
   

Un comportement similaire s'applique à la commande static. Les références ne sont pas stockées dynamiquement :

Exemple #11 Les variables statiques et les références (2)

<?php
function &get_instance_ref() {
    static 
$obj;

    echo 
'Objet statique : ';
    
var_dump($obj);
    if (!isset(
$obj)) {
        
// Assigne une référence à une variable statique
        
$obj = &new stdclass;
    }
    
$obj->property++;
    return 
$obj;
}

function &
get_instance_noref() {
    static 
$obj;

    echo 
'Objet statique : ';
    
var_dump($obj);
    if (!isset(
$obj)) {
        
// Assigne une objet à une variable statique
        
$obj = new stdclass;
    }
    
$obj->property++;
    return 
$obj;
}

$obj1 get_instance_ref();
$still_obj1 get_instance_ref();
echo 
"\n";
$obj2 get_instance_noref();
$still_obj2 get_instance_noref();
?>

L'exemple ci-dessus va afficher :

Objet statique : NULL
Objet statique : NULL

Objet statique : NULL
Objet statique : object(stdClass)(1) {
  ["property"]=>
  int(1)
}
   

Ces exemples illustrent les problèmes rencontrés lors de l'assignation de référence à des variables statiques, qui sont oubliées lorsque vous appelez &get_instance_ref() une seconde fois.



Ceci n'est pas la documentation originale du langage de programmation php, pour y accéder visiter le site www.php.net

Support du web, outils, services, compteurs, scripts, générateurs et autres outils pour les webmasters gratuitement à 100%
Page générée en 0.00332 secondes.